A la recherche du bonheur...

romain bruno voyance accompagnement coach ésotérique tirage de carte coaching tarologie grenoble

 

Et si l'air bag de votre voiture était défaillant ?

 

Seriez-vous prêt à remettre en question votre vie, si vous savez que des principes que vous considérez comme fondamentaux sont défaillants ? 

 

 Dans cette ère, dans laquelle nous vivons, qui a pour principe de tout remettre en question, mais surtout pas notre confort et notre sécurité, quand serait-il si l'air-bag de votre voiture était défaillant, comment le sauriez-vous ? Prendriez-vous des mesures pour vérifier ça ? Et le cas échéant réparer ça ? 

 

Sur quoi se base donc notre sécurité, notre confort ?

Une illusion ?

 

Est-ce que notre sentiment de sécurité se base sur le simple fait d'avoir confiance en ce que d'autres me disent ?

Avoir un job, devenir quelqu'un, acheter une maison, Etc. , tant de valeurs qui permettent de se construire, pour atteindre un objectif supposé commun : le bonheur !

Et si comme cet air-bag, la plupart de ces principes et valeurs de vies étaient défaillants et impossibles à vérifier ? Uniquement vérifiables aux moments où le pare-choc entre en contact avec un obstacle ? Vivriez-vous différemment connaissant ce défaut ? 

 

Pareillement, agiriez-vous pour vérifier ces valeurs et principes qui devraient être tout aussi importants que votre air-bag ?   

 

Et prendriez-vous des mesures adéquates pour changer radicalement ça, si tous ceux-ci s'avèrent être des illusions de vie ?

Et si dans cette quête du bonheur nous avions altéré la définition de celui-ci ?

Perdu dans ce brouillard, ma vision est trouble, je l'aperçois au loin, mais il est écrit légèrement différemment : "bonne heure" serait la définition ? Etre à la bonne heure, c'est à dire vivre dans le moment présent ?

Toute cette vie passée à courir après sa mise en place pour au final ne pas vivre dans le présent.

 

 Mais suis-je prêt à le mettre en application maintenant que j'en ai pris conscience

 

 Romain

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0